Les news


  • Il est venu le temps des cathédrales

  • Enfin, le grand jour est arrivé ! Fi de ces matchs amicaux sans d'autres enjeux que le rodage !

    Maintenant, nous sommes sûrs que les boulons de nos sangliers favoris sont bien serrés. La vidange a été faite, le plein aussi... On peut démarrer ! Un petit coup de chiffon doux sur le pare-brise pendant l'échauffement, on fait un peu hurler le rupteur, et en voiture Simone ! Fini les gentils plaquages amicaux, il est venu le temps des catÉTHDRAAAAAALEEEEEEEEE ! Le monde est entré... Non, je plaisante, faut rester correct, on n'est pas des sauvages, quand même !

    Comme l'a discouru notre estimé président entre deux bouchées de pâtes-poulet : « Avant d'être un adversaire, le bourguignon est un compagnon de jeu qui se doit d'être respecté ! » De bien sages paroles que nous avons approuvées en opinant du chef.

     

    (Trois heures plus tard, dans les vestiaires, peu avant le coup d'envoi)

     

    « BON, LES GARS, PREMIER MATCH À LA MAISON, FAUT SE FAIRE RESPECTER, ILS VIENNENT NOUS METTRE 50 GRAINS, ALORS FAUT LEUR CASSER LA GUEULE !!! »

     

    Nan, c'est pas vrai on n'a pas dit ça, enfin.. pas tout à fait... Disons que l'objectif était bien de faire mal, mais dans le respect. Qu'on se le dise, le sanglier arboisien est rude, mais correct ! (Gentleman?)

     

    Ce premier match du championnat de promotion honneur opposait donc deux nobles vignobles pas ignobles : Arbois et Gevrey-Chambertin (POINT CULTURE : ce dernier étant même loué par un illustre jurassien, le grand Thiéfaine en personne https://www.youtube.com/watch?v=hWNvS69UXmw&list=PLxNbyPGsTml-B8XiiGJOWXxr0skEugWRB et aussi par Napoléon, mais on s'en cogne)

    L'enjeu était simple : on défend la maison, et on se protège des ambitions de montée en honneur de Gevrey-Chambertin.

     

    Match de l'équipe réserve :

    Les arboisiens firent un début de match intéressant : rappelons que cette année, la réserve est assez éclectique, des jeunes qui sont montés, des vieux qui sont revenus, des ni jeunes-ni vieux qui sont restés, des débutants qui sont arrivés... y en a pour tous les goûts !

    En parlant de vieux : la première mèche du match fut allumée par Barquette lors d'un formidable déboulé de 50m dans le camp bourguignon.

    - On a vu des flammes ! témoigne Louis Guineret avec enthousiasme, deux traînées de flammes, un drôle de bruit électrique et il a disparu ! C'est dingue !

    Barquette est heureusement très vite revenu dans notre dimension, un verre à pieds à la main, et la mine réjouie.

    - Vous allez adorer le Ploussard 2032, les gars !

    Retour gagnant, car il marqua le premier essai Arboisien de la saison, bravo Barquette !

    Bon, le reste de la rencontre fut plus terne. Arbois B menait 8-7 à la mi-temps, et fut vaincu 8-22 à l'issue du match, dommage... Pas de quoi paniquer cependant, la saison débute à peine, l'équipe n'est pas encore complètement en place. Il ne fait aucun doute que lorsque les quelques défauts seront gommés, ce cocktail expérience-fraîcheur fera un malheur !

     

    Match de l'équipe première :

    Bon, fini de rire les cocos ! L'équipe A se devait de produire un match de grande qualité, afin d'éviter de sombrer dans la psychose crotte-au-cul de début de saison dont elle était coutumière ces dernières années. Certes Gevrey-Chambertin est une bonne équipe, peut-être de niveau honneur, mais les matchs amicaux d'Arbois ont révélé des forces intéressantes, donc pourquoi pas ? Le coup était faisable, personne n'en doutait.

    Les joueurs n'ont pas douté : une mouvement léché des trois-quarts propulsa Louis dans un intervalle comme une lettre à la poste. Essai entre les perches, transformation, que du bon !

    Une succession d'imprécisions au centre du terrain conduisit à la riposte chambertine ; une pénalité par-ci, un nouvel essai bourguignon, une petite frayeur pour le genou de Grognon, et à la mi-temps, le score était de 13-12.

    Pas de quoi être tranquille...

    La libération vint en deuxième mi-temps : un arboisien profita d'un en-avant bourguignon pour s'emparer de la gonfle et de filer derrière la ligne blanche. Cet homme, vous le connaissez, c'est le colosse des vignobles, alias le mannequin de champa, alias le seigneur des taureaux, également connu sous le sobriquet de Steve.

    20-12, puis 23-12.

    Et puis débuta, aux alentours de l'heure de jeu, le siège de l'en-but jurassien. Mêlées après mêlées, touches après touches, les sangliers défendirent héroïquement, saluons le ballon chapardé en mêlée par Aubin, ainsi que le beau travail de contre des sauteurs arboisiens.

    Finalement, Gevrey trouva la faille, et la transforma. 23-19. Un écart minimaliste, mais il était trop tard. Trois minutes plus tard, trois coups de sifflets délivrèrent l'Ethole qui pouvait enfin laisser libre court à sa joie.

     

    Un grand bravo à tout le monde, on se revoit la semaine prochaine dans la lointaine Pougues, pour des matchs qui seront à coup sûr au moins aussi difficiles que ceux d'aujourd'hui... Espérons que le voyage sera couronné de succès ! On garde la cadence, amis arboisiens, que l'on dit rouges comme le vin, et noirs comme le raisin, on garde la cadence !

  • 24 septembre 2017 les choses sérieuses reprennent !

  • Ce dimanche au stade de l'Ethole, l'USA rencontre Gevrey-Chambertin au stade de l'éthole. Venez nous supporter !

  • un samedi matin à l'école de rugby.

  • Ce samedi matin au stade de l'Ethole c'était rugby pour les petits.

    Dans le cadre de la semaine de l'école de rugby, événement organisé par la Fédération Française de Rugby. Les dirigeants et éducateurs de l'USA accueillaient les jeunes qui souhaitent pratiquer le rugby, licenciés ou non.

    C'était une belle occasion pour découvrir notre sport ou reprendre l’entraînement après les vacances d'été.

    Dans une excellente ambiance les enfants ont participé aux ateliers et petits matchs de 10h à 11h45 un casse croûte a été offert à tous les participants petits et grands merci aux parents qui ont apportés des gâteaux.

    Les plus motivés ont pique niqué au stade pour voir le match amical entre Arbois et Morez.

    Merci à tous les participants pour cette agréable journée.

    Si vous aussi vous souhaitez entrer dans la mêlée, n'hésitez plus rejoignez l'US Arbois.