Les news


  • 24 septembre 2017 les choses sérieuses reprennent !

  • Ce dimanche au stade de l'Ethole, l'USA rencontre Gevrey-Chambertin au stade de l'éthole. Venez nous supporter !

  • un samedi matin à l'école de rugby.

  • Ce samedi matin au stade de l'Ethole c'était rugby pour les petits.

    Dans le cadre de la semaine de l'école de rugby, événement organisé par la Fédération Française de Rugby. Les dirigeants et éducateurs de l'USA accueillaient les jeunes qui souhaitent pratiquer le rugby, licenciés ou non.

    C'était une belle occasion pour découvrir notre sport ou reprendre l’entraînement après les vacances d'été.

    Dans une excellente ambiance les enfants ont participé aux ateliers et petits matchs de 10h à 11h45 un casse croûte a été offert à tous les participants petits et grands merci aux parents qui ont apportés des gâteaux.

    Les plus motivés ont pique niqué au stade pour voir le match amical entre Arbois et Morez.

    Merci à tous les participants pour cette agréable journée.

    Si vous aussi vous souhaitez entrer dans la mêlée, n'hésitez plus rejoignez l'US Arbois.

  • Concerto pour 50 sangliers en dos majeurs : une pièce en 4 actes

  • La météo ne le laissait pas forcément présager, mais il faisait beau, et pas si froid, ce samedi après-midi, on s'attendait presque à voir débarquer Patrick Sébastien !

    Mais entre les quelques coups de vents et les rares averses, la musique franchouillarde pouvait aller se rhabiller : place à la musique classique.

    À l'occasion de ce dernier match amical avant la reprise du championnat, l'US Arbois et le RC Morez donnait une représentation du fameux concerto pour 50 sangliers en dos majeur.

     

    Le public s'était retrouvé à l'opéra de l'Ethole dans une franche bonne humeur, attendant l'entrée des musiciens devant une petite coupette de champa... de bière, pardon.

     

    Le début de la représentation, fut donné aux alentours de 16h.

     

    Parmi les musiciens de l'US Arbois, on peut noter la présence de quelques illustres artistes :

    • Percussionnistes : Lulu Von Blondeberg, Louis Guineretovitch, Florentin de la Curlièrerie, Thibault Minervinelli et Maxence de l'Aviega...

    • Instruments à vent : Gigi Popovitch (qui n'en pouvait plus), Maxim L'Annay, duc de Montmalin, Georges Cyrilon...

    • Au triangle : Baptiste Cretin

    • Sans oublier le chef d'orchestre : Simon Locatelli.

    La mise en scène étant assurée par Nino et Zonzon, bien entendu.

     

    Lors du premier acte, l'habileté des solistes Arboisiens fut mise à l'épreuve : après une brève période de jeu libre, place au jeu dirigé : 5 touches défensives, puis 5 touches offensives à gérer pour les arboisiens. Thomas, Christophe et Florentin firent une prestation remarquée. Les points commencèrent à s'accumuler grâce à des essais de Lulu, et Florentin, notamment.

    Soulignons également l'influence de la télévision (une influence bénéfique, une fois n'est pas coutume !) lorsque Lulu se prit pour Beauden Barett et nous joua une petite chistera pas piquée des hannetons, du bien joli travail, vraiment. La rude opposition de Morez n'empêcha pas l'inflation du score, et les Arboisiens surent gratter les bons ballons pour préserver la virginité de leur en-but.

     

    Entracte.

    Les metteurs en scène purent donner de nouvelles instructions, et les joueurs, se rafraîchir un brin.

     

    Le déroulement du second acte fut sensiblement le même : de nouveaux joueurs firent leur apparition. Place cette fois-ci aux mélées : 5 mêlées défensives, puis 5 mêlées offensives. Louis et Baptiste marquèrent chacun un doublé, il y eut quelques beaux bouchons de part et d'autre, mais on put noter un essoufflement global du rythme de la partie.

     

    Entracte.

     

    Le troisième et dernier acte ne dura que 20 minutes, au lieu de 30 pour les précédents, et fut consacré à l'improvisation, fini le jeu dirigé, place à la liberté, sous le regard critique de l'arbitre, monsieur Tourneur. Dans un sens, cela ressembla à un morceau des Beatles, ou à un déjeuner au MacDo : ça s'est fini très vite, et on avait encore faim après. Peu d'essai, peu d'exploits, bref... Une bonne introduction pour le buffet ! Bière et charcut' à volonté ! Après l'effort, le réconfort, comme on dit.

    Achevons ce récit par les traditionnelles félicitations : Tout d'abord pour Morez, pour leur déplacement, et pour tous les efforts fournis. Bravo à Luis, Dorian et Maxence pour leur premier match, et même premier essai, en ce qui concerne Dorian. Bravo aux vétérans qui sont revenus filer un précieux coup de main. Bravo au public qui s'est déplacé en nombre... et pas pour des prunes, en plus ! Ils ont vu des djeuns, ils ont vu des viocques, ils ont vu du soleil, de la pluie et des essais (score final 45-0) . Il ne reste plus qu'à espérer qu'ils seront encore nombreux dimanche prochain et que les joueurs arboisiens seront encore victorieux. Gageons que ce sera une autre paire de manche. Face au chœur de l'armée du vin rouge de Gevrais-Chambertin, les quelques fausses notes et les quelques manques de rythme pourraient s'avérer rédhibitoires. Il faudra donc redoubler d'effort et de sérieux à l'entraînement afin de bien démarrer la saison. Hauts les cœurs, fiers marcassins, force et honneur, gloire et beauté.