Site US Arbois Rugby
  • US Arbois Rugby Soirée partenaires

  • Niveau sportif l’US Arbois se relance avec le groupe senior, vitrine de l’association qui est actuellement deuxième de son championnat. Mais aussi une école de rugby avec des éducateurs formés et motivés qui voit ses effectifs augmenter.

    Pour pérenniser ses progrès et améliorer ses structures et activités pour les jeunes, le club cherche à développer son réseau de partenaire. Dans ce cadre l’équipe dirigeante a organisée une rencontre entre les membres de l’association, joueurs, entraîneurs, dirigeants, éducateurs et les partenaires.

    Comme dans toute première tout n’était pas parfait, mais dans l’ensemble les participants furent ravis de la bonne humeur et des échanges entre les différents participants.

    Des événements seront bientôt mis en place pour entretenir le lien avec les partenaires. Alors si vous aussi vous souhaitez devenir un membres de la famille du rugby d'Arbois n'hésitez pas à nous contacter, Rire et bonne humeur garantie.

  • US Arbois Rugby Arbois rencontre l'entente Vauzelles Pougues

  • Ce dimanche le championnat continue avec la rencontre entre Arbois et l'entente Vauzelles Pougues.

    Un hommage sera rendu suite à la disparition de Louis Vallet membres de la famille du rugby Arboisien. Il fut un bénévole travailleur et très apprécié des joueurs pendant de très longues années au club.

    Nous présentons nos plus sincères condoléances à Claudine sa femme elle aussi ancienne bénévole au club, à Gérald son fils, ancien joueur de l'USA et à leur famille et amis.

  • US Arbois Rugby Les givrés à Gevrey

  • Ça aurait pu s'appeler : les givrés font du ski, si on avait joué à Morez, à en croire notre arbitre maison. Hé oui, l'hiver arrive, winter is coming, comme dirait l'autre. La neige va étaler son blanc manteau un peu partout dans nos contrées... Là, là... et pis là, aussi... Mais pas à Gevrey-Chambertin. Dommage, on aurait bien voulu voir Jean-Marc en patinettes ! Enfin bon... On peut pas tout avoir dans la vie...

    En règle générale, l'arrivée de l'hiver coïncide avec le début de la phase retour de notre championnat. Cette année, du fait de la réduction de la poule, la phase retour commence déjà. On reprends donc le cycle des matchs à zéro, on prépare nos baluchons, et hop ! Direction Gevrey-Chambertin.

    Le 24 septembre dernier, à l'Ethole, les deux équipes s'étaient séparées sur un score serré, en faveur des arboisiens (23-19). Il est donc farpaitement normal de supposer que Gevrey nous attendait de pieds fermes, avec une furieuse envie de revanche, d'autant que nous étions allés les battre chez eux l'année dernière !

    L'ost arboisien s'est donc résolu à repartir en guerre, nonobstant l'absence de quelques joueurs importants. Jusque là, cela ne nous avait point porté préjudice, mais méfiance...

    À la descente de notre bus blindé de munitions de tous genres, nous fûmes accueillis par un coup de vent pénétrant et glacial.

     

    Interlude : extrait de vie de l'équipe de l'USA.

     

    T : Ça pince un peu, quand même !

    Z : Comment ?

    T : Bah, y a un peu d'vent, je trouve

    Z : C'est c'qu'il y a de mieux : un peu d'vent, un peu derrière...

     

    Fin de l'interlude, ceux qui auront identifié ce fameux « Z » gagneront une tringle à rideau.

     

    Sous ces soucieux cieux frisquets, nous allions devoir redoubler d'efforts à l'échauffement, hors de question de démarrer à froid et d'attendre d'avoir été marqués au fer rouge avant de nous réchauffer un brin.

     

    Le match de la réserve :

     

    Auréolé d'une victoire à Autun, les sangliers réservistes se déplaçaient cependant avec moins d'effectif que de confiance. Pas de nouveaux arrivants, cette semaine, mais le retour bienvenu de notre spécialiste en lutte Chenôvienne : le grand, l'unique, le sexy Rémy Romanet.

    La première mi-temps, après 10 minutes d'observation conclues par un essai des locaux, devint fort agréable à regarder. Les arboisiens de garde jouèrent le jeu à fond, avec de superbes envolées sur les ailes : y avait des passes après-contact, des passes avant-contact, des passes pendant-contact, des courses justes. Arbois se remettait dans le bain, grâce notamment à l'inévitable Fred Vigneron qui marqua son essai hebdomadaire. 14-5 à la mi-temps, rien n'était fait. Par contre, contraints de finir à 11 contre 12, nos marcassins se crurent sur une plage normande, puisqu'ils prirent la marée verte de plein fouet.

     

    Interlude bis

     

    - Il est où, Gaël ? Je le vois pas.

    - C'est le moustachu sous le bonnet bleu, là-bas...

    - Le moustachu chafoin

    - Le moustachoin ?

    - Moustachoin ? Ah pas mal, j'aime bien !

     

    Fin de l'interlude bis

     

    Il y eut bien un essai opportuniste de Pierre Laporte à se mettre sous la dent, mais sinon, le match tourna totalement à l'avantage des autochtones. Score final : 43-10. Un score sévère, mais avec des individualités intéressantes, à confirmer face à Pougues la semaine prochaine.

     

    Le match de l'équipe A :

     

    Certes Gevrey-Chambertin pointait dans le fond du classement, avant la rencontre, mais en y regardant de plus près, tous leurs matchs s'étaient achevés sur des scores serrés : hors de question, donc, de sous-estimer cette équipe sous prétexte qu'on est allé gagner à Autun.

    Le coup d'envoi fut donné par les locaux, et retomba hors des limites du terrain : mêlée au centre du terrain. Cette mêlée fut la première d'une très longue série, car il faut bien l'avouer, ce début de première période fut un festival de fautes de mains. C'est une preuve indiscutable de l'intelligence des paquets d'avant : quand ils se pèlent le jonc, ils se regroupent tels les manchots d'antarctique afin de se tenir chaud. Mignon, mais pas très productif, et un peu égoïste pour les trois-quarts, non-invités à ces hugs-parties. Après s'être dépêtré tant bien que mal de ce marasme, Arbois ouvrit les hostilités d'une pénalité tirée avec justesse par Lulu Blondannagan : 0-3. Le jeu reprit, Gevrey se rebiffa et profita d'un cafouillage arboisien pour aller marquer un essai un peu contre le cours du jeu. Sans s'affoler, les jurassiens repartirent de l'avant, et grignotèrent lentement leur retard : 5-6, puis 5-9 juste avant les citrons (qui se révélèrent finalement être des oranges). Comme prévu, le score était très serré. Il allait falloir batailler jusqu'au bout.

    Le match reprit rapidement, sans changements opérés par Nino et Zonzon, et l'USA continua son pénible travail de sape, suivant la philosophie de ce magnifique proverbe africain, affirmant que « C'est à force de patience et de saindoux que l'éléphant sodomise le pou » Bon, par contre, vu l'ampleur toute relative du score, pas question de se prendre pour des éléphants, et encore moins de prendre nos adversaires du jour pour des poux. 5-12, puis 5-15 à un quart d'heure de la fin du match.

    Nous nous étions prémunis d'un essai transformé, mais il peut s'en passer des trucs, en un quart d'heure, les éjaculateurs précoces en savent quelque chose. Remontés comme des pendules, les hommes verts de Gevrey défendirent leur antre bec et ongles. Avantagés par une succession de fautes arboisiennes, ils remontèrent tout le terrain pour aller finalement conclure derrière la ligne blanche des rouge et noir. L'essai fut transformé : 12-15, avec encore cinq minutes au compteur, rien n'était fait : il fallait sortir les casques à pointes, les barbelés et les baïonnettes. Hors de question de se faire retirer le pain de la bouche au dernier moment. Les sangliers retrouvèrent de l'énergie pour repartir à l'assaut, faire tourner un peu la montre, sans oublier d'avancer. Après une ultime faute de Gevrey dans leur camp, Lulu put enfin tuer tout suspense en évacuant le cuir en touche. Ouf !

     

    Bon, alors je vous vois venir : oui, nous n'avons pas marqué d'essai aujourd'hui. Ce n'était pas faute d'essayer. Nous avons eu quelques occasions, dont une un peu gâchée par votre serviteur, par excès de gourmandise. Victoire à coup de pénalités, donc... Mais victoire quand même, gros ! Et à l'extérieur, qui plus outre ! On gagne petit, mais on prends ! Ça nous permet de rester sur le podium et de prendre un peu d'avance sur le quatrième en attendant la venue de Pougues. Et puis, le rugby, ce n'est pas que des essais, aussi, on a eu quelques petits instants croustillants pour apaiser notre faim de spectacle. Nous pouvons noter la conscience professionnelle de Benjamin, qui en instit modèle se porta volontaire pour improviser un petit cours de physique, sur les chocs élastiques et inélastiques. On peut se féliciter du bon travail des avants : grosse activité, et moisson en touche.

    Nous déploreront cependant la passivité de Bichkoye-man, lequel produisit malheureusement un très bon match, sans aucune ébauche de chistera inversée à l'intention de l'arbitre de touche du terrain de foot d'à côté. Tout fout le camp, je vous le dis !

     

    Bref, de toutes façons si vous n'êtes pas content de cette absence d'essais, ma foi, tant pis pour vous. Au match, succéda la haie d'honneur, misérablement animée par le numéro 5 d'Arbois dont je tairai le nom, puisque je désire conserver l'anonymat après ce atchik-atchik-atchik-atchik complètement raté, situé entre l'aboiement du roquet et celui du chanteur de Death-Metal. Ce fut ensuite l'heure de la réception, barbaque et coupe Davis au menu. Nous eûmes également le privilège d'assister au conseil des langues de putes de Gevrey-Chambertin, destiné à élire les gorets du match. Voilà des traditions qui ne se perdent pas, au moins !

    Enfin, ce fut le retour, plus court que la semaine derrière, donc moins épique... Mais au moins, cela nous laissa le temps de passer un coup au chabileeeeeeeeeet !! C'est fou ce que c'est accueillant là-bas ! Ce serait cool que ce soit un futur sponsor ! On y serait encore si on nous avait pas promis un accueil royal au Messagerie, d'ailleurs !

    La soirée s'est donc terminée à gorges déployées, nous chantâmes le cœur gonflé du bonheur apporté par cette nouvelle victoire. Je vous le dis franchement, avec cette bande, je me demande ou cette équipe va s'arrêter. Le plus loin possible, nous l'espérons tous.

     

    Sur ce, on est un peu mâché quand même, donc on devrait pas trop traîner à aller au lit. Bonne nuit, Arbois, et à dimanche prochain sur notre terrain.

Partenaire

Voir le partenaire

Evenements

Telecharger

Cliquez ci-dessus pour télécharger directement la liste des derniers événements.

Prochains Matchs

Le 17 / 12 / 2017 à 15
Senior équipe A --- Plateau 25 / Arbois
Le 7 / 1 / 2018 à 15
Senior équipe A --- Arbois / Vauzelles Pouges
Le 21 / 1 / 2018 à 15
Senior équipe A --- Arbois / Montchanin
Le 28 / 1 / 2018 à 15
Senior équipe A --- Saint Leger les Vignes / Arbois

Derniers resultats

Le 26 / 11 / 2017
Senior équipe A --- Gevrey-Chambertin / Arbois ---12 / 15
Le 19 / 11 / 2017
Senior équipe A --- Autun / Arbois ---17 / 25
Le 5 / 11 / 2017
Senior équipe A --- Arbois / Saint Leger les Vignes --- 20 / 14
Le 29 / 10 / 2017
Senior équipe A --- Montchanin / Arbois ---48 / 0